Kanso ouvre sa Digital Academyk

digital academy

Du décalage entre la technologie, ses utilisateurs et les organisations, naît la possibilité de disruption dans l’univers de la distribution automobile. Pour aider l’humain à se transformer, Kanso, start-up financée par bee2link, va développer dès 2017 une offre de formation digitale.

L’approche se veut plus avancée qu’à l’accoutumée puisqu’il s’agit d’une plateforme de service sur laquelle des modules de partenaires vont être stockés.
Le personnel de la concession se verra proposer des sessions régulières en rapport direct avec les indicateurs de performance de chacun des collaborateurs. Explications : si les KPI pointent des failles dans un domaine, comme le traitement des contacts par exemple, alors la formation sera celle d’un spécialiste du sujet.
De fait, Jérémy Letout, le gérant de Kanso, va entamer un tour d’horizon des partenaires potentiels, tels que les centres de formation, les entreprises d’accompagnement, les organisateurs de MOOC (Massive Open Online Course) ou encore les fournisseurs du magasin après-vente.

Dans un autre sens, Kanso se dit ouvert à livrer sa plateforme en marque blanche.
Ces mêmes partenaires pourraient alors profiter de l’infrastructure qui facilite la lecture des indicateurs clés présents dans le DMS.
Les constructeurs comme les distributeurs qui ont leur propre programme de formation interne y trouveront leur intérêt. Le projet en préparation depuis plus d’une année mobilise une dizaine de collaborateurs déjà en place sur le terrain.